Vous êtes ici : Accueil > Nos produits > Réglementation REACH > Silicagel "Bleu"

Silicagel "Bleu"

Slicagel "Bleu" avec Dichlorure de Cobalt

La réalité sur le colorant bleu, utilisé à 0,5% pour traiter le silicagel utilisé dans les filtres DESCASE

La jurisprudence, maintefois confirmée dans les jugements de la CEJ, précise qu'un produit ou qu'une substance X, traité avec une substance Y ne confère pas au produit ou à la substance X les caractéristiques d'une préparation chimique. De ce fait le produit ou la substance X n'entre pas dans le champs de l'ensemble des règlementations concernant les substances chimiques dangereuses du fait qu'ils aient été traités ou non avec la substance Y.

Important - Information la plus récente publiée par la Commission Européenne
En date de Janvier 2009, L'ECHA (Agence pour le contrôle des substances chimiques et service de la Commission Européenne), confirme qu'il n'existe aucune substances chimique alternative ou aucune technique de substitution au Dichlorure de Cobalt, en tant qu'indicateur d'humidité. Bien au contraire, en milieu industriel (electroplanting) l'utilisation du Dichlorure de Cobalt va se développer de manière très importante. ==> » http://www.jcb-conseils.com/uploads/1256140008_prioritisation_cobalt_dichloride_1_.pdf

Le chapitre 4.2.1.2. de l'annexe 6 de la directive Européenne (Annexe 6 chapitre 4.2.1.2
.pdf Pour ouvrir ce fichier vous aurez besoin deInstaller Foxit pdf ReaderInstaller pdf Acrobat Reader Taille : 303.45 Ko)concernant "La classification et l'étiquetage des substances chimiques dangereuses" précise: "Pour la classification comme substance cancérogène de catégorie 2, il faut (au minimum) disposer d'éléments positifs indiscutables pour une espèce animale étayée par des éléments secondaires.....". Hors lorsque les fonctionnaires, travaillant pour la CEE, ont décrété que le dichlorure de Cobalt était cancérigène catégorie 2, ils ont reconnus ne disposer d'aucune donnée scientifique valable et reconnue, qu'aucune relation entre cette substance et le cancer n'existait et qu'aucun test sur animaux valable et reconnue n'était disponible. Donc, sauf erreur et dans le respect de la réglementattion européenne, cette classification est pour le moins infondée et illégale.
Voir le rapport de la réunion au cours laquelle le dichlorure de cobalt à été classé: Rapport concernant la classification du Dichlorure de Cobalt
.pdf Pour ouvrir ce fichier vous aurez besoin deInstaller Foxit pdf ReaderInstaller pdf Acrobat Reader Taille : 35.41 Ko

Information disponible, au niveau mondial, concernant le Dichlorure de Cobalt:
Le Dichlorure de Cobalt est l'un des éléments nécessaire au corps humain essentiel à la fabrication de la vitamine B12. La FAO et l'OMS recommandent 2.4µg/djour de vitamine B12 (équivalent de 0,1µg/day Dichlorure de Cobalt) pour l'alimentation d'un adulte.

Applications "grand public" du Dichlorure de Cobalt:
Agrandir
- Des milliers de statues, vendues dans toutes les villes touristiques utilisent le principe de Dichlorure de Cobalt. Ainsi, le "météorologiste" est bleu par beau temps et rose par temps humide.
- L'utilisation de chlorure de cobalt comme indicateur présent dans du gel de silice utilisé comme dessiccateur repose sur le même phénomène.
- Pneus pour véhicule automobile (le cobalt améliore l'adhérence entre le caoutchouc et l'acier dans les pneus à armatures radiales)
- Indicateur de la présence d'un dessiccateur; bleu ® rose
- Photographie, colorant en brun (coloration indirecte en vert)
- Absorbant dans des masques à gaz pour le NH3 et pour des gaz toxiques
- Encre pour la cryptographie
- Encre invisible
- Pigment pour le verre, la céramique et la porcelaine
- Agent moussant/stabilisateur pour la bière
Agrandir

Conclusions:
Le silicagel traité avec 0,5% de Dichlorure de Cobalt est certainement le Silicagel le moins dangereux. D'autre part, il est reconnu par les milieux professionnels que les autres silicagels ou desiccant, changent de couleur 2 à 5 fois plus vite que le silicagel bleu et sachant que ces autres desiccant contiennent 2 à 140 fois plus de substances dangereuses que le silicagel bleu, cela signifie que le silicagel traité avec du Dichlorure de Cobalt est de 4 à 280 moins dangereux pour les utilisateurs que tout autre type de desiccants.
Comparaison des types de silicagels
.pdf Pour ouvrir ce fichier vous aurez besoin deInstaller Foxit pdf ReaderInstaller pdf Acrobat Reader Taille : 79.67 Ko

Dans un autre domaine, l'objectif est de remplacer le desiccant quand il est usagé. Lorsqu'il sera saturé en eau (sur les applications de réservoirs contenant de l'huile - domaine d'utilisation des filtres DESCASE), le desiccant pourra contenir jusqu'à 30% de résidus carbonisés de vapeur d'huile. Sachant que la majorité des huiles industrielles contiennent des substances connues comme étant des CMR et que dans un desiccant saturé, il peut y avoir jusqu'à 60 fois plus résidus de vapeur d'huile que de Dichlorure de Cobalt, le sujet de préoccupation sérieux et principal est la présence de résidus de vapeur d'huile et non la présence de Dichlorure de Cobalt dans le silicagel bleu.